AJOUTER UN COMMENTAIRE SUR CETTE ÉMISSION

         Nom   
    Courriel   Code 

Commentaires 

Partagez le contenu



EDDLMJ - mercredi le 18 septembre 2013 @ 01:34

En réponse à leonardo secondi :
Merci du commentaire et je te trouve drôle quand tu me donne rendez-vous le 4 septembre alors qu'on est le 18 mais je comprend...  When you talk about my authenticity and live truth, i think that my second tv show contain the best rant of all my season, 12 minutes in a row !



Leonardo Secondi - mercredi le 18 septembre 2013 @ 00:38

Bravo Stef! Une émission avec beaucoup de transparence, real live du moment et d'improvisation. Il faut avoir cette dimension comme producteur et je trouve que tu as reussi à prendre des décisions très vite et toujours avoir un air naturel. See you on september 4th, 2013 for next show! Continue toujours c'est fascinant. Ciao for Now, Leonardo



EDDLMJ - mercredi le 7 août 2013 @ 06:33

En réponse à Charles Johnson :
Maintenant que j'ai ta confirmation ton nom n'apparait plus.  C'est pour ça que je voulais le savoir avant le 7 août et à la fin de cette 3e émission, comme je devais annoncer le prochain artiste, j'ai dû mentionner que ce serait toi ou JC n'ayant pas eux de nouvelle encore.
Moi aussi les pubs trop forte à la TV me fatigue c'est pourquoi j'ajuste toujours mes sons sur DVD avec une référence de mes entrevues du mois d'avant mais c'est difficile d'équilibré des mix de studio avec des voix d'entrevue.




Charles Johnson - mardi le 6 août 2013 @ 21:09

salut Stéphane, j'ai écouté ton émission 3 et je trouve qu'il y a trop de longueur ou de temps mort et je ne me sens pas à l'aise de participer à ton émission. Peut-être plus tard quand tu auras pris de l'expérience. J'ai été bien dérangé aussi par la différence de volume entre l'émission et les publicités. J'ai été un peu choqué aussi de voir que tu m'annonçais dans ton émission 4 alors qu'on avait rien de confirmé. Je te souhaite bonne chance et, qui sait, avec la persévérance, tu trouveras peut-être un rythme de croisière qui saura épater le grand public.